Tout savoir sur mon accompagnement

 

 

A qui s’adresse ma pratique ?

Je m’adresse aux adultes en individuel en tant que thérapeute. Aux adultes et adolescents haut potentiel intellectuel en tant que thérapeute et pair aidante. Ce choix ciblé correspond à une volonté d’excellence pour ma pratique.

Quelle est mon approche ?

Mon approche est intégrative car si l’esprit est le siège du mental, les émotions sont le langage du corps. Je ne peux ignorer l’un en faveur de l’autre ! Je vous encouragerai à exercer votre liberté à la fois mentale et corporelle au sein du cabinet. Je serai votre tuteur. La confidentialité est absolue.

De quelle manière je fonctionne?

Ma méthode de mise en action est plurielle: j’ai choisi plusieurs médias d’expression et je suis formée à différents outils. Je continue d’explorer les possibilités et me forme continuellement. Je peux ainsi vous proposer un soutien, calibré spécifiquement pour vous.

En quoi la relation d’aide que je propose est elle unique?

La relation d’aide que je développe est basée sur mon processus “écologie intérieure » que j’ai théorisé et formalisé. Il consiste à nettoyer un passé délétère, générateur de souffrances. Ce processus permet d’identifier les ressources renouvelables et de savoir les utiliser positivement, et d’assurer ainsi un développement durable. La résilience et les déterminants de l’épanouissement personnel sont à établir en tant que tuteur pour tout individu.

Mes valeurs humanistes m’engagent à exercer un regard positif sur vous en tant qu’être riche et infini. Je considère que vous possédez déjà les ressources pour vous soigner. J’agis en tant que révélateur de ces ressources, grâce à mon écoute empathique et bienveillante. La résonance est un pré requis ainsi que ce je nomme par néologisme la ‘raisonnance’ (l’appréciation de votre désir de rétablissement en correspondance ou non avec ma pratique). L’exigence de ma posture de thérapeute réside dans l’exercice du non jugement et de la juste correspondance entre mon expérience et ma prise de conscience.

Par ailleurs, la mise en œuvre de mon accompagnement n’est pas figée. Si je garantis la mise en place d’une bulle confidentielle et rassurante, je puis tout à fait proposer une dynamique différente de la séance classique en cabinet. Ce sera fonction de vous.

Enfin, mon chemin de psychanalyse et de psychothérapie, mon profil intellectuel et émotionnel confèrent à mon action une empreinte singulière. Je continue de créer, structurer et théoriser mes propres moyens de soin.

Quelques précisions

Vous avez dit ‘Psy’ ?

Le titre de psychothérapeute est réservé aux professions de psychologue et de psychiatre. La pratique de la psychothérapie peut être exécutée aussi par des psychopraticiens.

Le terme « psychopraticien » est un nom de métier qui succède à l’ancienne appellation « psychothérapeute » avant que celle-ci ne soit devenue un titre réservé (2010). Le psychopraticien pratique des psychothérapies. Il est le praticien du champ de la psyché (âme en grec). La fédération française de psychopraticien et la fédération européenne de psychothérapie accréditent certaines formations comme l’Approche Centrée sur la Personne qui durent cinq ans dont une année en pratique supervisée

En savoir plus sur https://www.laculturegenerale.com/difference-entre-psychiatre-psychologue-psychotherapeute-psychanalyste/ | La culture générale.

Le psychiatre est un médecin, spécialisé en santé mentale, il est le seul habilité à prescrire des médicaments ou une hospitalisation et à poser des diagnostics. Il peut faire usage de psychothérapies, mais il n’y est pas obligatoirement formé

Le psychologue clinicien fait passer des évaluations qui peuvent aider les psychiatres à poser leurs diagnostics. Sa formation lui permet d’accompagner en thérapie les personnes qui souffrent émotionnellement qui présentent des problèmes psychologiques. Différentes méthodes comme les thérapies cognitivo-comportementales font partie de son savoir.

Le psychanalyste utilise la psychanalyse, méthode d’investigation des processus psychiques et de soin des troubles névrotiques. Une psychanalyse n’a pas forcément un objectif thérapeutique. L’objectif est de reparcourir la vie du patient et de l’analyser pour faire émerger de nouveaux sens au travers de nombreuses sessions. Néanmoins, il est certain que le fait d’analyser et de mettre un autre sens sur ce que l’on a vécu peut avoir un effet thérapeutique. Un psychanalyste n’est pas reconnu comme psychothérapeute.

Mon bagage de praticienne :

Certificats 2018 :

  • Auto-hypnose Ericksonnienne, deux jours, Institut Carpe Diem
  • Communication relationnelle, douze jours / Institut Espère de Jacques Salomé

Stages pratiques de groupes, animés par des psychologues, en institution hospitalière – 2018 – 2019 :

  • Affirmation de soi, 21h, 3 jours
    • Développer la confiance et l’estime de soi
  • Psychologie positive, 30h, 4 jours
    • Développer les qualités, les valeurs pour l’épanouissement personnel
  • Techniques de respiration, 18h, 3 jours
    • Gestion du stress et des émotions, diminution des compulsions addictives
  • Art-thérapie, 30h, 4 jours
    • Expression personnelle grâce au processus artistique et créatif, lâcher prise
  • Théorie d’acceptation et d’engagement, 18h, 3 jours
    • Accepter les souffrances, prendre du recul et développer sa pro-activité en engageant des actions correctives qui visent à se responsabiliser
  • Emotions en mouvement, 21h, 3 jours
    • Travail sur la conscience et le langage du corps
  • Théâtrothérapie, 12h, 2 jours
    • Travail sur le rapport à son corps et aux autres

Mon parcours de thérapie personnelle de :

  • Psychanalyse Lacanienne, 2 ans
  • Psychothérapie, 5 ans dont en Approche Centrée sur la Personne, 1 an et toujours en cours.